Le contrôle systématique aux frontières devient la règle.

Louis Michel et Gérard Deprez, membres de la commission des Affaires intérieures au Parlement européen, ont voté en faveur de la mise en place du contrôle systématique aux frontières extérieures européennes.

« On estime à plus ou moins 5 000 le nombre de citoyens européens partis rejoindre les rangs de DAESH. Parmi ces ressortissants, 50% seraient toujours présents sur place et les risques en termes de sécurité que pose leur retour potentiel en Europe est l’une de nos principales préoccupations. Face aux défis devant lesquels nous sommes confrontés, il était urgent que l’Union européenne renforce considérablement ses contrôles aux frontières. Pour cela nous avons décidé d’établir un contrôle systématique des personnes entrant et sortant de l’Union européenne, y compris les citoyens européens. Toutes devront à présent faire l’objet d’une vérification dans des bases de données européennes, internationales et nationales afin de s’assurer qu’aucune ne représente une menace pour la sécurité intérieure. Il était donc indispensable que cette mesure soit mise en place le plus rapidement possible et ce à toutes les frontières terrestres, maritimes et aériennes. »

Les deux députés européens rappellent : « pour que la mesure soit réellement efficace, les États membres doivent impérativement continuer à échanger davantage les informations dont ils disposent afin de s’assurer que toutes les frontières soient contrôlées de manière identique. »

Ils réaffirment leur conviction que « seuls des contrôles renforcés aux frontières extérieures permettront de préserver un espace de libre circulation au sein de l’Union. »

 

1914766lpw-1914861-article-controle-aeroport-belgique-jpg_2971220_660x281