RCA – Les donateurs ne doivent pas lier les moyens financiers à l’achèvement préalable de la sécurité

A l’occasion de la Conférence des donateurs pour la mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) qui s’est tenue ce 1er février à Addis Ababa en Ethiopie, Louis Michel, en qualité d’Envoyé spécial du Secrétaire général de la Francophonie pour la République centrafricaine (RCA), M. Abdou Diouf, a rappelé le rôle important de l’OIF en tant que contributeur d’expertise.
Pour Louis Michel, le déploiement de la MISCA est une étape importante du processus de normalisation de la situation sécuritaire, humanitaire et des droits de l’homme en RCA. Toutefois, il a également déclaré « prendre acte de la demande de La Présidente de la Transition, Madame Catherine Samba Panza, du déploiement d’une mission de maintien de la paix des Nations Unies. Pour l’OIF une telle mission n’est pas à exclure »

L’élection de Mme Catherine Samba Panza, la nomination du nouveau Premier Ministre André Nzapayeke ainsi que la formation du nouveau gouvernement justifient la mobilisation de la Communauté internationale. Dans ce cadre, il a tenu à remercier l’ancien Premier Ministre, M. Nicolas Tiangaye, pour avoir mis en place avant son départ toutes les institutions de la transition.

Enfin, Louis Michel a une fois encore exhorté les donateurs à ne pas lier la mise à disposition des moyens financiers à l’achèvement total et préalable de la sécurité.